Revenir à l'Accueil du site

Foire aux questions

Image et communication

L’image du Haut-Jura apparaît très souvent négative. Ne faudrait-il pas « vendre mieux l’image du territoire » à Lons et à Besançon ?

Le problème soulevé est réel.

 

Le Parc a son rôle à jouer en matière d’attractivité globale du territoire. Il le fait au travers de multiples éditions de communication, au travers d’un nombre de conférences de presse et de relations presse qui ont décuplé au cours de la Charte actuelle, au travers enfin d’une promotion du territoire et de son dynamisme aux échelons nationaux et européens : participation à des salons, interventions dans des colloques, lauréats de plusieurs prix nationaux et européens, accueils de nombreuses délégations à la Maison du Parc. On pense pouvoir dire que la notoriété du Haut-Jura s’améliore sensiblement actuellement. Dans bien des domaines, son action est reconnue, ses démarches font référence et ses politiques font école : organisation territoriale (Parc/Pays/intercommunalités), coopération transnationale, nouvelles technologies, démarches HQE dans la construction, politique de l’eau, valorisation des savoir-faire,…

 

Mais il s’agit d’un effort long, permanent, en continu, coûteux en temps comme en moyens financiers, dont les effets ne se font sentir que sur le long terme… et qui peuvent être vite mis à mal par quelques informations nationales négatives comme les difficultés ou la fermeture d’une entreprise de renom.

 

Dans sa future Charte, le Parc entend poursuivre ses efforts en la matière en ayant une stratégie encore plus organisée de marketing territorial, visant à mettre en avant tous les atouts du territoire afin d’attirer de nouvelles populations et de nouvelles activités.

 

Mais la solution à ce problème ne dépend pas que du Parc seul, mais bien de l’ensemble des collectivités haut-jurassiennes et des organismes professionnels.

Le territoire est peu connu

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Wingdings; panose-1:5 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:2; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:0 268435456 0 0 -2147483648 0;} @font-face {font-family:Narkisim; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-alt:"Times New Roman"; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:auto; mso-font-signature:0 0 0 0 0 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} p.MsoBodyText, li.MsoBodyText, div.MsoBodyText {mso-style-update:auto; margin-top:0cm; margin-right:0cm; margin-bottom:0cm; margin-left:19.85pt; margin-bottom:.0001pt; text-indent:-19.85pt; line-height:150%; mso-pagination:widow-orphan; mso-list:l0 level1 lfo1; tab-stops:list 19.85pt; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} @page Section1 {size:612.0pt 792.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:36.0pt; mso-footer-margin:36.0pt; mso-paper-source:0;} div.Section1 {page:Section1;} /* List Definitions */ @list l0 {mso-list-id:2133672322; mso-list-type:hybrid; mso-list-template-ids:1400562786 -373291244 67895299 67895301 67895297 67895299 67895301 67895297 67895299 67895301;} @list l0:level1 {mso-level-start-at:0; mso-level-number-format:bullet; mso-level-style-link:"Corps de texte"; mso-level-text:-; mso-level-tab-stop:19.85pt; mso-level-number-position:left; margin-left:19.85pt; text-indent:-19.85pt; font-family:Narkisim; mso-fareast-font-family:Narkisim; mso-bidi-font-family:Narkisim;} ol {margin-bottom:0cm;} ul {margin-bottom:0cm;} -->

Au travers de nombreux salons touristiques (Lille, Paris, Colmar, Lyon, Marseille, …), de nombreuses publications dans des ouvrages ou medias nationaux ou de projets de coopération en Europe, le Parc a, depuis plusieurs années, dépassé l’échelon régional. La nouvelle Charte prévoit d’intensifier encore cet effort.

Pourquoi avoir choisi Lajoux

Pourquoi avoir choisi Lajoux pour implanter la Maison du Parc du Haut-Jura ?

Le choix d’implantation de la Maison du Parc à Lajoux résulte de plusieurs facteurs :

  • Lajoux est la commune la plus haute du massif du Jura en Franche-Comté avec le Crêt Pela à 1 495 m. Il y a donc un symbole évident à être dans cette commune.
  • La Région Rhône-Alpes, qui a financé 25 % de la nouvelle Maison en 2003-2004, souhaitait que la Maison soit installée en Franche-Comté certes, mais le plus près possible de Rhône-Alpes pour justifier son investissement.
  • Le siège historique du Parc à Lajoux de 1986 a été confirmé en 2001, lors du projet d’extension, compte tenu du souhait du Parc d’être au cœur d’un village représentatif du massif.
  • La commune est relativement centrale par rapport à la configuration du Parc.